Popup content

Élie et la brise légère

Bonne nouvelle / Élie et la brise légère - 1R 19, 8-13

A toi la parole / Antoinette, Élie et la brise légère
La question de Théobule / Comment Dieu est-il tout puissant ?

Après avoir marché toute une journée dans le désert, le prophète Élie s’allonge sous un buisson, et s’endort. Mais voici qu’un ange le touche et lui dit :
« Lève-toi, et mange, car le chemin qui te reste est long. »
Il regarde autour de lui et voit près de sa tête une galette cuite sur des pierres brûlantes et une cruche d’eau. Élie se lève, mange et boit. Puis, fortifié par cette nourriture, il marche quarante jours et quarante nuits jusqu’à l’Horeb, la montagne de Dieu.
Là, il entre dans une caverne et y passe la nuit. Et voici que la parole du Seigneur lui est adressée :
« Que fais-tu là, Élie ? »
Il répond :
« Les fils d’Israël cherchent à prendre ma vie. »
Le Seigneur dit :
« Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur car je vais passer. »
Il y a alors un ouragan, si fort et si violent qu’il fend les montagnes et brise les rochers, mais le Seigneur n’est pas dans l’ouragan ; puis, il y a un tremblement de terre, mais le Seigneur n’est pas dans le tremblement de terre ; et après un feu, mais le Seigneur n’est pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère.
Aussitôt, Élie se couvre le visage avec son manteau, sort et se tient à l’entrée de la caverne. Le Seigneur lui dit :
« Repars par le chemin du désert. »

Premier livre des rois, chapitre 19, versets 8 à 13