Popup content

La femme infidèle

Bonne nouvelle / La femme infidèle

A toi la parole / Victor et la femme infidèle
La question de Théobule / Faut-il dénoncer ceux qui font des bêtises ?

Jésus va au mont des Oliviers. Dès l’aurore, il retourne au Temple. Comme tout le peuple vient à lui, il s'assied et se met à enseigner.
Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on a surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu et disent à Jésus :
« Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu ? »
Ils lui posent cette question pour le mettre à l’épreuve afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus se baisse et, du doigt, il écrit sur le sol.
Comme on persiste à l’interroger, il se redresse et leur dit :
« Celui d’entre vous, qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. »
Il se baisse de nouveau et il écrit sur le sol.
Eux, après avoir entendu cela, partent un par un en commençant par les plus âgés. Jésus reste seul avec la femme toujours là au milieu.
Il se redresse et lui demande :
« Femme, où sont-ils donc ? Personne ne t’a condamnée ? »
Elle répond :
« Personne, Seigneur. »
Et Jésus lui dit :
« Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

Évangile selon saint Jean chapitre 8, versets 1 à 11